VOTE | 193 fans

Forum

Pour poster sur ce forum, veuillez vous identifier

Retour à la liste des sujets

Saison 2

211 : De père en fils

tibo18  (08.08.2014 à 22:51)

Je ne suis généralement pas très adepte des flashbacks à répétition dans un épisode de série, notamment parce qu'ils sont souvent peu pertinents et/ou mal intégrés au reste du récit. Toutefois, avec "Scandal", les retours dans le passé sont presque une force car ils apportent au téléspectateur des informations qu'il n'aurait sans aucun doute pas pu percevoir aussi bien d'une autre façon. Dans "De père en fils", la série revient donc sur toute la dernière ligne droite de la campagne ayant mené Fitz dans le bureau ovale.

Entre discours politiques, manipulations d'esprits et explication détaillée sur l'origine de la magouille initiée pour faire gagner Grant, l'épisode s'en sort à merveille de ce côté là, en proposant des scènes d'une variété absolue et d'une réussite indiscutable. D'autant plus que ce parallèle avec la reprise du pouvoir du président en pleine convalescence tombe à point nommé, et offre une vision des 2 intrigues tout à fait originale et intéressante. Par ailleurs, il faut noter que "Scandal" donne au personnage de Kerry Washington de plus en plus d'ampleur, faisant d'Olivia la véritable héroïne de la série, sans le moindre doute.

Du côté des personnages, la série ouvre aussi de nouvelles portes avec un cliffhanger inattendu : Fitz demande le divorce. Voilà qui devrait provoquer de nouveaux remous à la Maison Blanche, et j'ai hâte de voir cela. De plus, la fraude électorale est donc clairement établie alors qu'un dernier flashback montre Olivia accepter cette proposition douteuse. La séquence émotion est d'ailleurs assez forte, comme une un peu plus tôt dans l'épisode, lorsque Fitz s'écroule dans les bras de sa maîtresse. Au fond, le seul gros défaut de "De père en fils", c'est malheureusement son manque de passages plus légers qui auraient très bien pu s'insérer ici et là.

En bref : Qui aurait pu penser qu'un soap politique puisse être de cette qualité ?
Note : 8/10

211. De père en fils

jef68  (09.08.2014 à 14:41)

Un épisode avec deux intrigues parallèles, l’une en flashback concernant les derniers moments avant l’élection, et l’autre avec le président reprenant le pouvoir,  dans les flashbacks nous voyons comment ils en sont arrivés à manipuler les votes pour que Fitz gagne, Olivia étant contre mais se résout à accepter  « l’inacceptable » pour qu’il soit élu, moment touchant, mais également un lourd secret à garder et on a déjà ce que ce secret a déjà coûté et ça ne fait que commencer, et puis il y a aussi le père de Fitz qui lui dit comment faire pour gagner cette élection, mais Fitz ne le suit pas car il est intègre….

Dans l’intrigue parallèle, je dois dire que je l’ai vu venir la demande de divorce quand Mellie lui dit maintenant avec ta côte de popularité tu peux demander ce que tu veux, et là je me suis dit, il va dire « je veux divorcer » Bingo….

Ça plus le fait qu’Olivia accepte le deal dans les flashbacks, Scandal sait toujours nous tenir en haleine pour l’épisode suivant…

7,5/10

2.12. Action ou vérité ?

jef68  (09.08.2014 à 15:34)

OMG quel épisode, juste énorme en tout point que ce soit sur le président et son envie de toujours divorcer et rien n’y fait même Cyrus n’arrive pas à le raisonner, et le coup de Mellie provoquant l’accouchement seul  idée pour faire oublier son envie de divorce….

Mais  c’est quand même tout ce qui tourne autour d’Hollis,  et le fait qu’il a organisé l’attentat du président, et puis il y aussi tout ce qui concerne les élections truquées , et le fait que l’équipe d’Olivia à tout compris, mais l’apothéose c’est le revirement  de situation sur celui qui orchestrer l’attentat, et découvrir qu’en fait ce n’est pas Hollis, bluffé par cette découverte je ne m’y attendais pas du tout et que dire encore une fois du cliff, Olivia envoyant Huck pour essayer de sauver Hollis, mais y arrivera-t-il ?, le cliff ne le laisse pas présager…..

Prodigieux….

10/10   

2.13. Ne me quitte pas.

jef68  (09.08.2014 à 17:00)
Message édité : 09.08.2014 à 17:04

Cet épisode est une nouvelle fois exceptionnel, Nous sommes toujours dans l’affaire de l’élection truquée, avec Cyrus qui a été jusqu’à la limite de faire exécuter son mari, ce mec est cinglé seul le pouvoir compte, il y a Abby qui apprend la vérité sur sa relation et ce qui a amené la rupture avec david, mais fait le job quand même en dérobant la carte magnétique en faisant la sacrifice de perdre David pour de bon, Queen qui veut embaucher Huck pour tuer Hollis, je dois dire que cette scène avec les deux acteurs était énorme, et je terminerai par la confession de Verna Thornton au président lui disant que c’est elle qui est l’instigatrice de l’attentat contre lui, et de lui avouer la fraude à l’élection, lui disant qu’elle va se confesser au procureur….la suite je suis le c**, Fitz  passe à l'acte et commet l’irréparable, tuant Verna, je dois dire que je n’en suis toujours pas revenu….Pour terminer grande scène de fin pleine d’émotion entre Fitz et Mellie ...

Parfait !

   10/10

212 : Action ou vérité ?

tibo18  (09.08.2014 à 18:20)

Le rythme incroyablement soutenu de "Scandal" s'accentue encore un peu plus dans ce nouvel épisode, permettant à la série d'aller tambour battant sans que l'on puisse ne serait-ce que soupirer. Cette semaine, pas vraiment d'intrigue principale développée, mais plutôt une multitude d'histoires imbriquées les unes avec les autres. La première concerne naturellement le trucage des élections, théâtre de quelques nouveaux flashbacks et surtout du désarroi d'Olivia, alors que la menace de la révélation au grand jour par David Rosen se fait de plus en plus forte.

Si les émotions d'Olivia ne sont pas tant mises en avant que cela (l'inégalité de la dimension dramatique du personnage est d'ailleurs l'une des seules faiblesses de la série pour l'instant), les scénaristes s'en sortent à merveille et montrent qu'ils en ont encore sous la pédale. Dans le même temps, la tentative de meurtre de Fitz revient sur le devant de la scène avec l'arrestation de Hollis Doyle, dont on découvre finalement qu'il est blanc comme neige (sur ce point précis, en tout cas), et qu'on laisse en très mauvaise posture en guise de cliffhanger. Hollis est un personnage très atypique que l'on aime bien détester, et la série l'utilise judicieusement.

De leur côté, l'équipe d'Olivia mène ses petites investigations sur tout ce qui malmène leur patronne. De quoi laisser légèrement tomber la pression avec quelques passages plus classiques, mais néanmoins excellents sur la cohésion de groupe qui s'avère très renforcée. Enfin, Fitz souhaite toujours divorcer de Mellie, ce qui pousse cette dernière à provoquer son accouchement pour retarder l'échéance. Fitz a clairement gagné en intérêt depuis quelques temps (en partie grâce au travail de Tony Goldwyn, meilleur qu'auparavant), ce qui n'empêche pas l'intrigue de nous délivrer quelques petites répliques succulentes, notamment une référence à Nicolas Sarkozy faite par Cyrus. "Scandal" manque encore un peu d'inspiration côté humour, mais les progrès sont indéniables.

En bref : Incroyablement intense dans ses intrigues, cet épisode marque légèrement le pas sur les émotions de ses héros mais les minutes défilent tellement rapidement qu'il est honnêtement difficile de s'en rendre compte au premier abord.
Note : 8/10

2.14. Elle s'appelait Wendy.

jef68  (09.08.2014 à 18:43)

Dix mois se sont passés et après deux épisodes exceptionnels, il fallait bien que ça retombe un peu, oh pas que l’épisode est mauvais loin de là, juste beaucoup moins d’intensité, mais l’intrigue était intéressante avec David au centre de l’histoire se faisant piéger avec le cadavre de la fille avec qui il a une relation à côté de lui dans son lit, cela amène Olivia tout droit au pentagone   et au Capitaine Jake Ballard, qu’elle avait rencontré fortuitement quelques heures plus tôt enfin pensait on car le cliff me fait poser beaucoup de questions sur qui est ce gars et pourquoi surveille-t-il Olivia avec toutes ses caméras chez elle, j’avoue que je ne comprends pas comment Une pro comme Olivia ne surveille pas plus son appartement pour voir si elle n’est pas sur écoute…

Du côté de Fitz qui est un peu dans le trou… ne faisant plus confiance à Cyrus, Mellie se dédouanant vis-à-vis de Défiance et mettant tout sur le dos de Cyrus, mais bon je ne pense pas que Fitz soit aussi idiot que ça….., mais surtout nous apprenons que nous avons une taupe au sein même de l’entourage du Président suite à une intervention avortée avec  prise d’otage….

Episode correct sans plus…

7/10

213 : Ne me quitte pas

tibo18  (09.08.2014 à 19:32)

Ce qu'il se passe dans ce 13ème épisode de la saison est tout de même assez extraordinaire. Nous arrivons en quelque sorte au terme de la première partie de la saison, avec de nombreuses révélations qui s'enchaînent et de nouvelles portes ouvertes pour la suite des événements. Le principal gros rebondissement reste évidemment celui de la confession de Verna à Fitz à propos de son implication dans la tentative d'assassinat... et de la combine organisée par tous ses proches pour truquer les élections et le faire gagner. Un double aveu complètement sorti de nulle part mais qui fait bondir dans le bon sens du terme.

Au-delà du fait que l'enquête autour de la fête d'anniversaire soit désormais achevée, c'est donc surtout la grosse intrigue sur les élections qui prend fin, puisque le grand jury n'a aucun moyen de faire quoi que ce soit, Abby s'étant débrouillée pour dérober la carte mémoire de David, et James ayant décidé de mentir sous serment. Deux histoires passionnantes, qui mêlent avec brio humour (la violente dispute nue de James et Cyrus, un grand moment), sentiments et passages forts en émotion. Je pense entre autres à Cyrus, qui pense durant quelques secondes à éliminer son mari, avide de pouvoir, une scène très choquante.

Puis, nous avons également Fitz, qui sait donc maintenant tout ce qui a été orchestré dans son dos. Ou encore James, qui a menti et porte un poids sur ses épaules. Des éléments très intéressants qui, eux, lancent la suite de la série et donnent très envie au téléspectateur de revenir aussi vite que possible. "Scandal" parvient donc, et c'est une première, à mélanger tous les ingrédients qu'elle a déjà utilisé pour faire une recette parfaite : légèreté, intensité, originalité, suspense... Mention spéciale, pour conclure, à la scène dans laquelle Fitz met fin aux jours de Verna. Fitz est presque le héros de l'épisode, et je ne pensais pas que cela pourrait un jour avoir lieu.

En bref : Difficile de faire le moindre reproche à cet épisode. Brillant.
Note : 10/10

214 : Elle s'appelait Wendy

tibo18  (10.08.2014 à 21:22)

L'arc scénaristique des 13 épisodes étant désormais (presque) derrière nous, c'est avec de nouvelles idées que "Scandal" aborde cette reprise, notamment grâce à l'introduction d'un nouveau personnage. Scott Foley, déjà vu dans une autre production de Shonda Rhimes ("Grey's Anatomy"), incarne ici Jake Ballard, un capitaine du renseignement qui cache a priori pas mal de choses. L'arrivée de Ballard et le cliffhanger de l'épisode permettent de lancer une intrigue prometteuse et donnent d'ores et déjà envie de voir la suite.

Pour autant, tout n'est pas aussi bien soigné dans "Elle s'appelait Wendy". La principale déception vient sans doute du fait que l'épisode manque cruellement d'originalité et ne se démarque pas vraiment, après plusieurs opus bien meilleurs de ce point de vue. Cela dit, la construction mécanique autour d'une affaire gérée par le cabinet d'Olivia est mieux gérée que les épisodes passés du même style. Le client de la semaine se nomme David Rosen, qui retrouve une fille poignardée dans son lit. Rien de bien palpitant dans cette histoire, si ce n'est quelques scènes plutôt amusantes qui font passer un bon moment (la tirade de David dans le bureau de son successeur m'a particulièrement fait sourire).

Sur le plan politique et privé, le président a sombré dans l'alcool depuis quelques mois, et ne parvient plus à faire confiance à personne, y compris à Cyrus et Olivia, ses principaux bras droit en temps normal. La trame purement politique a très peu d'intérêt, mais ce qu'il se passe autour de Fitz est davantage prenant. Fitz avoue qu'il est au courant à propos du trucage des élections, confronte Olivia et la rembarre après l'avoir chevauché dans la salle des serveurs, ou se force à coucher avec Mellie qui s'amuse à rejeter la faute sur Cyrus. L'idée de voir le locataire de la Maison Blanche aussi dépressif et perdu me met en joie, à voir ce que "Scandal" va faire avec cela.

En bref : Un épisode de transition qui fait pâle figure par rapport aux récents événements, mais loin d'être honteux et qui fait de jolies promesses.
Note : 6.5/10

215 : Un homme à marier

tibo18  (17.08.2014 à 12:30)

Sans être aussi sombre et intense que la première moitié de saison, cette seconde partie reste globalement efficace, notamment car "Scandal" bénéficie du développement intéressant fait autour de ses personnages. Des difficultés de Huck à se reconstruire (ce qui permet à la fois de bons moments de rire mais aussi quelques émotions plus fortes) aux sens amoureux d'Olivia éguisés par le charme de Jake, en passant par la petite guerre froide que se livrent Cyrus et Mellie à la Maison Blanche, les héros de la série sont nombreux mais presque tous au centre du jeu, une très bonne chose.

Du côté du scénario, l'épisode est une nouvelle fois assez banal dans sa prise de risque, mais néanmoins efficace sur pas mal de points. "Un homme à marier" est presque découpé en 2 parties chez Pope & Associés, avec la recherche d'une femme pour que Caldwell devienne gouverneur d'une part, et la traque de ceux qui ont pu s'acharner sur Wendy, victime de l'opus précédent, d'autre part. Le rythme est bien présent avec des twists bien pensés et judicieusement insérés dans l'histoire. Je pense notamment à la révélation de la liaison entre Caldwell et la femme de son frère, que l'on voit venir mais qui reste réussie. Et puis il faut dire que j'adore Sam Page depuis son rôle de petit enfoiré dans "Desperate Housewives".

Pour le président des Etats-Unis, il se passe également pas mal de choses. Outre le fait qu'il engage Jake pour espionner Olivia pour son compte (ce qui vaut un beau mensonge de ce dernier en fin d'épisode, accrocheur pour la suite), Fitz doit gérer l'exécution d'un otage américain mais également l'enquête censée déterminée qui est la taupe à l'origine des révélations de certains secrets d'Etat. L'intrigue est moins passionnante que ses consoeurs, surtout car elle n'apporte pas beaucoup de véritables informations et de nouveauté, et le cliffhanger, bien que potentiellement prometteur, n'est pas non plus fracassant.

En bref : Malgré une partie un peu faiblarde politiquement parlant, le cabinet Pope & Associés et ses protagonistes suffit à faire passer un très bon moment devant "Scandal".
Note : 7/10

216 : Liaison dangereuse

tibo18  (17.08.2014 à 13:25)

Cette semaine, "Scandal" accueille une guest de prestige pour jouer la dernière cliente en date de Pope & Associés : Lisa Edelstein, l'inoubliable Cuddy de "Dr House" apparue depuis dans "The Good Wife". Une recrue provisoire parfaitement pensée pour camper le rôle d'une mère de famille au bord du gouffre, en train de tout perdre, alors qu'une vieille liaison avec le futur juge de la Cour suprême refait surface. L'intrigue est palpitante, notamment car le parallèle entre Sarah Stanner et Olivia Pope s'avère extrêmement efficace pour développer le cas de la semaine. La scène où Sarah craque devant Olivia est, entre autres, particulièrement prenante.

Les deux gros points faibles de "Liaison dangereuse", finalement, ce sont son schéma à nouveau très classique, et son style un peu trop mélodramatique qui en oublie la légèreté que pouvait avoir l'opus précédent, par exemple. En revanche, sur le plan du scénario, c'est carton plein. La relation entre Olivia et Jake évolue également tranquillement, et si certains personnages sont un peu mis de côté ici, ces 2 là livrent à nouveau de bons moments. Scott Foley est réellement un très bon ajout au casting. Même chose du côté de Mellie et Cyrus, qui après s'être fait la guerre, semblent se rabibocher en fin d'épisode alors que Mellie révèle au conseiller de son mari les nombreuses entrevues entre Fitz et Jake.

Mais "Liaison dangereuse" est également là pour mettre l'une des héroïnes de la série dans de sales draps. En effet, alors que le cabinet découvrait récemment que Osbourne (directeur de la CIA) était la taupe que la Maison Blanche s'active à retrouver, Quinn et Huck enquêtent plus ou moins discrètement sur cet homme qui fait face à un retournement de situation inattendu lorsque Fitz réussit à faire libérer les otages américains. Le problème, c'est que Quinn est démasquée par Osbourne en guise de cliffhanger. Autant dire que la perspective de voir ce dernier se sentir obligé de régler le problème et l'équipe venir au secours de leur collègue me met déjà en joie, et pourrait permettre à "Scandal" de retrouver un rythme encore plus effrenné.

En bref : Grâce notamment à l'apparition réjouissante de Lisa Edelstein, "Scandal" propose un épisode mécanique mais plutôt très bon dans l'ensemble.
Note : 7.5/10

Ajouter un message sur la dernière page

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Joshua Malina, conspirationniste dans The Good Doctor

Joshua Malina, conspirationniste dans The Good Doctor
Joshua Malina va interpréter un patient dans la série The Good Doctor dans l'épisode diffusé lundi...

Joshua Malina parle d'À la maison blanche, à Londres

Joshua Malina parle d'À la maison blanche, à Londres
Joshua Malina et Hrishikesh Hirway, deux acteurs de la série À la maison blanche, vont réaliser leur...

Envoyez un SMS à Kerry Washington !

Envoyez un SMS à Kerry Washington !
Kerry Washington a donné son numéro de téléphone sur Twitter. Elle a déclaré dans une vidéo postée...

Whiskey Cavalier, espionnage et humour dès ce soir sur TF1 !

Whiskey Cavalier, espionnage et humour dès ce soir sur TF1 !
La série Whiskey Cavalier arrive ce soir, samedi 29 juillet, sur TF1. On y retrouve Scott Foley en...

Tony Goldwyn | Sa nouvelle série annulée

Tony Goldwyn | Sa nouvelle série annulée
La série "Chambers ne sera pas de retour pour une deuxième saison". a déclaré Netflix dans un...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
HypnoRooms

Flora12, Avant-hier à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Avant-hier à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Avant-hier à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, Avant-hier à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

juju93, Hier à 22:14

3ème catégorie des L d'or de The L Word : le personnage masculin (oui masculin vous avez bien lu) qui aurait mérité d'être + approfondi.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site